Passe à ton voisin

Le 6 Février dernier, j’ai été taggé par Finrielle. Je ne connaissais pas le principe à l’époque, mais j’aime beaucoup. L’idée, elle répondait à une série de questions qu’on lui avait posées avant de tagger d’autres personnes, avec une nouvelle série de questions. Voici les miennes.

Quelle est l’œuvre qui t’inspire le plus en ce moment ?

En ce moment. Là, tout de suite.
Regarde son mur comme s’il était le seul à pouvoir lui apporter la réponse
Question délicate en fait parce que le roman que j’écris actuellement, dont le titre de travail est Bunker, m’a été inspiré conjointement par Walking Dead et les films Labyrinthe. Sauf que c’est eux qui ont fait jaillir l’idée de base. Elle a pourtant fait son chemin toute seule depuis et, aujourd’hui, j’avoue qu’elle n’a plus besoin d’eux pour se développer. Après, si on sort du contexte du livre que j’écris en ce moment, l’oeuvre qui m’inspire le plus en ce moment c’est la série Penny Dreadful. Je vous en parlerai bientôt dans un article, mais elle fourmille de bonnes idées.

Y a-t-il des endroits où tu aimes aller pour te remémorer certaines choses ?

A vrai dire, je ne suis pas quelqu’un de nostalgique. J’aime me projeter dans l’avenir et je ne suis pas de ceux qui regrettent amèrement leur enfance, leur adolescence. Ces périodes de ma vie ont été parmi les pires ; je préfère plutôt qu’elles restent dans les limbes de ma mémoire.

Quel est ton mot préféré ?

J’en ai deux. Deux, parce que ça dépend comment on regarde les choses : est-ce qu’on apprécie ce mot, pour sa forme, sa morphologie, sa prononciation (auquel cas, mon préféré serait écho ; brut et doux à la fois) ou est-ce qu’on se laisse envoûter par la signification qui se cache derrière (là, je choisirais éphémère, parce que j’aime l’idée d’une chose temporaire. Comme dit le latin, Memento Mori : « Rappelons-nous que nous sommes nés pour mourir »).

Comment vis-tu ton rapport au temps ?

Le temps est quelque chose qui m’obsède. Et malheureusement, de plus en plus. Je n’ai jamais le temps de faire tout ce que je veux. J’ai toujours l’impression qu’il se rit de moi. Rares sont les fois où j’ai pu me dire : « ça va, je suis large ». C’est peut-être un problème d’organisation, je ne sais pas. Mais c’est vrai que c’est quelque chose qui me terrifie. Souvent, j’imagine ce moment où, au bord de la tombe, je me demanderais si je n’ai rien à regretter, si j’ai fait tout ce dont je rêvais. Et alors, j’ai peur de me répondre non.

Si tu devais associer une œuvre à ta personnalité, laquelle choisirais-tu ?

Franchement, j’en ai aucune idée. Je suis quelqu’un de calme, très peu bavard et de très discret sur moi-même. J’imagine qu’il faudrait l’histoire de quelqu’un qu’on ne connaît que très peu aux premiers chapitres et dont les secrets, révélés au fil des pages, paraitraient surprenants au regard de l’image qu’on s’en faisait. Tiens, pourquoi pas Dorian Gray d’Oscar Wilde. Je ne l’ai pas encore lu (il est dans ma Pile A Lire) mais l’histoire me paraît correspondre.

Quel type de déco d’intérieur aimes-tu ? Plutôt sobre, colorée, kitsch, etc. ?

La question de la décoration. Entre sobre et coloré. Avec simplement quelques touches de vie, ici et là. J’aime ce qui se trouve entre moderne et ancien, par exemple les alliages de bois et d’acier, de bois et de végétal.

Quel est ton moment préféré de la journée/semaine ?

Clairement, le samedi après-midi, vers 17h00. Ce moment où je me délecte de la fin de ma semaine de travail, où je peux oublier ce personnage qu’il me faut incarner pour redevenir moi-même.

Penses-tu vraiment que 42 puisse être la réponse universelle ? Et pourquoi pas 57, ou 78 ?

Le véritable problème est de savoir poser la bonne question, en effet. Après, qu’un ordinateur nous réponde un chiffre là où on attend une réponde claire, en mots et merveilles, c’est peut-être là l’incohérence. Personnellement, je n’ai pas très envie de connaître la réponse. Parce qu’une deuxième question, plus terrible encore, la suivrait : et après ?

Plutôt matinal-e ou adepte de la grasse mat’ ?

Carrément pas matinal. C’est le drame de ma vie, je crois. Pour être efficace en écriture, il faudrait que je me lèvre à six heures tous les matins, histoire de pouvoir écrire une heure avant de partir au travail. Sauf que je n’y arrive définitivement pas. Lorsque je n’ai pas accumulé une fatigue trop conséquente, il m’arrive de pouvoir me lever à 9h le week-end. Mais c’est là mon grand maximum.

Ce qui est accroché à tes clefs ?

En fait, plus grand chose. Il y a quelques mois encore, j’avais un porte-clé Indalo. C’est le symbole de l’andalousie, sorte de bonhomme formant un soleil au-dessus de sa tête avec ses bras. Un porte-clé en métal assez graphique. Mais la lanière de cuir rouge a fini par s’effriter et se couper ; mes clés se sont retrouvées orphelines du jour au lendemain. Depuis, je n’ai rien trouvé qui arrive à le cheville mon indalo.

Si tu devais choisir le thème d’une fête costumée, lequel prendrais-tu ?

Super-héros. Parce que j’ai découvert l’écriture grâce à Superman et je trouve l’idée particulièrement hilarante de voir tout le monde danser en slip.

 

Maintenant, à votre tour. 

@marie_tinet, @DameAmbre, @maybeegreen, @Tyragrio, @syven_mondes, @oceanopolisblog, @JulieJkr83, @foenidis, @fred_yuki, @MelanieDeCoster, @MelRestous et @Nat_objroman

S’il y avait une maison d’édition à choisir, ce serait laquelle et pourquoi ?

Place une feuille blanche devant tes yeux, qu’est-ce que tu vois ?

Lequel de tes défauts pourrait devenir une qualité, comment ?

S’il y avait un roman auquel tu devais changer la fin, ce serait lequel ?

La dernière musique que tu aies écoutée en écrivant ?

Demain, on t’apprend que tu ne peux plus écrire. Quel est le premier mot qui sort de ta bouche ?

Choisis deux couleurs. Mélange-les. Tu en penses quoi ?

Imagine que l’homme n’est pas inventé le feu. Où en serions-nous ?

Quelle est la dernière série que tu aies regardée ? Tu en as pensé quoi ?

Tu te réveilles enfermée dans un tombe, six pieds sous terre. Quelle est ta première réflexion ?

Quelle est ta plus grande peur ?

Je vous souhaite bon courage. A bientôt, pour lire vos réponses !

Publicités

3 réflexions sur “Passe à ton voisin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s